La Prostitution

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons la définition exacte de la prostitution car de nos jours, son utilisation est employée lâchement à tout va et est devenue une insulte.

Prostitution désigne l’action de se prostituer, c’est-à-dire d’avoir des rapports sexuels, généralement avec des inconnus, contre de l’argent.

Qu’est-ce qui pousse à la prostitution?

L’argent bien évidemment.

Il existe aujourd’hui deux formes de prostitution et de traite des êtres humains : les unes seraient volontaires, les autres ne le seraient pas.

Dans l’opinion, les prostituées ont choisi la facilité en donnant leur corps pour obtenir un revenu. En prenant du recul et en activant son ouverture d’esprit, n’importe qui pourrait comprendre qu’il faut une force et une motivation incroyable pour pouvoir faire de telles choses. J’ai vu des femmes qui l’exercent s’exprimer dans un ouvrage, aucune n’est heureuse de le faire. Aucune. Elles décrivent leur quotidien comme étant un enfer dans lequel elles étaient obligées de rester, pour subvenir à leurs besoins, et dans certains cas, aux besoins de leur enfants ou famille également.images

L’une d’elle a déclaré : « On ne sort jamais indemne de ce métier, c’est une abomination. Beaucoup nous voient comme des ratées, des vaux rien. J’ai une fille de 9 ans en Roumanie, sans cet argent je ne pourrai plus avoir sa garde. Ceux qui jugent les prostituées, femmes comme hommes ne savent rien de notre quotidien ni de nos peurs, c’est un métier dangereux. Moi je pense que les prostituées sont courageuses et qu’au lieu de les insulter et salir, il faut soit les aider, soit se taire. » Ludmila, 34 ans.


« Elle aurait dû travailler à l’école et trouver un travail. »

Nous avons tous une histoire, une sensibilité, un destin, des choix, des opportunités et un entourage différent. Personne n’a le même parcours. Personne n’est en position, selon moi, de juger une prostituée ou n’importe qui.

Une femme, que ce soit une prostituée ou non doit être respectée. L’humiliation est déjà assez grande pour elles pour en plus être insultées, par des personnes qui ont déjà ce qu’il leur faut. Je vous met au défis de parler à des SDF pour voir qu’ils ne sont pas tous des alcooliques, voleurs et malhonnêtes. Je vous met au défis de parler à une prostituée pour voir qu’elles ne sont pas des ratées, mais des femmes qui traversent une période sombre de leur vie et qui ont besoin d’aide.

Une femme (ou homme) qui se prostitue par choix volontaire, sans être forcés à le faire, ce n’est pas différent. Nous avons chacun nos valeurs, toi tu en as, eux aussi. Nous honorons nos valeurs comme on peux, si ce métier est en accord avec les leurs, tu ne peux rien faire si ce n’est leur exprimer ton point de vue respectueusement comme un humain civilisé et non un animal sauvage en aboyant des « Salle P*** ».

Si tu as apprécié l’article, j’espère que tu me visitera souvent en t’abonnant au blog tout en bas avec ton adresse e-mail, pour recevoir un courriel chaque fois que je publie un article, puis prenez un moment pour partager ce que tu as apprécié dans un commentaire. A bientôt, soit béni.

POINT DE VU SPIRITUEL

Le récit de la « femme adultère » de Jean 8 est l’un des plus beaux de l’Évangile. Cette femme pécheresse, condamnée par les intégristes de l’époque, est relevée par Jésus, pardonnée, libérée de ses accusateurs… avec cette formule restée célèbre : « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ! »

Certes, la réponse de Jésus a été astucieuse, il a réussi à dénouer la situation sans avoir à faire de grands discours… On comprend le message : comme nous sommes tous pécheurs, nous n’avons pas à juger et encore moins à condamner les autres…

Mais Jésus, lui, il aurait pu juger, condamner la femme pécheresse, il aurait pu « jeter la première pierre », lui qui n’a jamais péché (dit-on). Peut-être précisément est-ce là une chose bien plus importante à trouver dans ce texte : la grâce absolue de Dieu, son pardon inconditionnel.

On dit parfois que Dieu pardonne à qui se repent. C’est évidemment vrai, mais là, Jésus pardonne, or à aucun moment la femme ne demande pardon, ni ne se repent, ni ne promet quoi que ce soit.

femme_adultere

Jésus s’approche d’elle, il se baisse, lui parle et la relève en lui disant son pardon sans aucune condition. Il lui dit bien ensuite : « Va et ne pèche plus », mais ce n’est pas une condition, c’est un envoi après l’avoir été pardonnée et relevée.

La radicalité de cet épisode est extraordinaire : Dieu nous pardonne et nous relève, il n’y a aucune condition, c’est de la grâce pure.

Cela dit, Dieu n’est pas dans une sorte d’indifférence par rapport au mal. Le risque d’une doctrine trop totale de la grâce, serait de donner l’impression que finalement, Dieu se fiche que nous soyons pécheurs ou non, que nous fassions du bien ou du mal.Or ce n’est évidemment pas le cas.

Le Christ ne se contente pas de dire à la femme adultère : « Ce n’est rien, continue comme ça, c’est très bien, on s’en fiche… » il la libère de ses accusateurs, certes, il la pardonne, certes aussi, mais il dépense aussi beaucoup d’énergie à la remettre debout. C’est tout un aspect du texte auquel on fait trop peu attention : cette démarche complexe du Christ auprès de la femme, se baissant deux fois, écrivant dans le sable, lui parlant… non, il ne fait pas que de lui pardonner, il y a tout un travail pour l’aider à sortir de sa situation qui nécessite du temps, de l’énergie, de l’attention. Il est en effet plus rapide, plus facile de condamner, il suffit de jeter la pierre, que de relever quelqu’un, et de le remettre en marche dans son existence.

La première chose que Jésus fait pour elle, donc, c’est de se baisser. La fille est couchée par terre, n’espérant plus rien, n’attendant que le rocher de sa juste condamnation et de la mort. Jésus, lui, se baisse jusqu’à elle. Non seulement il ne lui jette pas la pierre, mais il ne la regarde même pas de haut. C’est une chose extraordinaire : Dieu vient à nous, Dieu n’est pas indifférent à notre détresse, il s’abaisse jusqu’à nous parler à l’oreille, il nous prend en considération et nous aime personnellement.

Ensuite il est dit qu’il écrit dans le sable avec son doigt. Il y a là une énigme, bien des théologiens se sont demandé ce que Jésus avait bien pu écrire là, la seule fois où il est montré en train d’écrire. Mais en fait, c’est certainement une allusion à un autre événement biblique. Un autre personnage avait autrefois écrit quelque chose de son doigt par terre : Dieu au mont Sinaïe. C’était pour donner la Loi, et elle avait été écrite dans la pierre. « du doigt de Dieu ». Jésus qui écrit avec son doigt ici est donc montré comme donnant à son tour une Loi. Mais pas une loi dure et générale comme celle de Moïse, une loi intime, personnelle, souple et passagère, puisqu’elle est écrite non dans la pierre mais dans le sable. Il lui donne une vocation propre.

Le Christ ne se désintéresse donc pas de la jeune femme, mais il vient lui dire ce qu’elle peut faire, là, elle, aujourd’hui, il lui donne un plan pour avancer. Cette loi personnelle qu’elle trouve ainsi dans son dialogue avec son Sauveur n’a rien à voir avec la oi générale qui culpabilise, avec la loi au nom de laquelle on voulait la tuer. Ici, c’est une loi qui ne tue pas, mais une parole qui remet en marche, une loi qui relève.

Ensuite, il se met debout pour chasser les accusateurs, il fait disparaître les derniers sentiments de culpabilité qui empêchent trop souvent de se remettre en marche. Puis il se rebaisse pour lui parler encore et réécrire sur le sable. On voit combien il est compliqué de remettre sur le chemin de la vie. C’est un travail de résurrection (relevée) qui demande du temps… même avec l’aide de Dieu ou du Christ. Et finalement le Christ se relève, et la relève avec lui.

Certainement, la femme ne sera jamais parfaite, mais enfin, elle est en route. Elle peut se mettre en marche en acceptant son imperfection et en faisant tout ce qu’elle peut pour le Seigneur.

Et si elle a compris qui est Dieu pour elle, alors elle n’a plus rien à craindre, parce qu’elle ne sera plus jamais seule, plus jamais livrée à elle-même, et à son sentiment dévastateur de culpabilité. Dieu toujours l’accompagnera pour la soutenir et la guider :

Quand même je marcherais dans la vallée de l’ombre et de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi, ta houlette et ton bâton, voilà mon réconfort. (Ps 23)


Dieu offre aux prostituées le salut, le pardon et l’accueil.

C’est dans la Bible —: « (…) Jésus leur dit : « Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu. Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui ; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui. » Matthieu 21.31-32


Dieu a inclus la prostituée Rahab parmi les sauvés.

C’est dans la Bible : « C’est par la foi que Rahab la prostituée ne périt pas avec les rebelles, parce qu’elle avait reçu les espions avec bienveillance. » Hébreux 11.31


12 réflexions sur “La Prostitution

  1. Wouah quel décortication de sujet ,tu m’en laisse surprise ,je remarque que tu est très calée niveau religion ,continue comme ça et n’oublie pas de prier chaque jour .Que le Seigneur te garde ma sœur.

    J'aime

  2. On sent que tu maîtrises ton sujet! Je te souhaite de continuer ainsi et que le Seigneur puisse t’eclairer davantage pour faire partager son evangile auprès de tes lecteurs ! Sois Bénie

    J'aime

  3. C’est juste wahou ! Depuis le temps où je lis et relis le passage sur la femme adultère, je ne jamais remarqué ce petit detail où jesus s’abaisse et écrit sur le sable. Une édification nécessaire à ne pas prendre à la légère vraiment merci 😊 je t’encourage de continuer ainsi c’est magnifique je suis resté bouche b. Et honnêtement moi qui aime pas lire les articles très longs tu as réussi à capturer mon esprit sans déconcentration. Continue je t’encourage vraiment. Que Dieu te bénisse 💕

    J'aime

  4. J’ai beaucoup aimé cette article et ton ouverture d’esprit! J’aime beaucoup lire tes articles car ils font réfléchir et ta manière de t’exprimer est juste parfaite! Soutient d’une musulmane ❤️

    J'aime

  5. Je ne suis pas particulièrement calée en religion, mais c’est très intéressant cet article. Ça fait se poser des questions, ce qui est toujours une bonne chose! Bravo à toi pour avoir poussé ta réflexion aussi loin, et pour t’être vraiment intéressée en profondeur au sujet. Et est-ce que je pourrais avoir le titre de l’ouvrage que tu as lu et dont tu as tiré le témoignage stp? Ça m’intéresserait beaucoup, merci par avance! 🙂

    (au passage, si je peux me permettre une petite remarque qui n’a rien à voir avec cet article : c’est normal que dans le sous-titre de ton blog, il y ait « universel » au singulier? Vu que c’est « langue », ça devrait être « universelle » du coup non? Vraiment désolée, ne le prends surtout pas mal, mais ça m’a perturbée quand je l’ai lu ^^)

    J'aime

  6. Shalom princesse!

    Merci pour ce bel article qui me touche particulièrement. Il m’a permis d’y voir plus clair concernant le passage de la femme adultère et ta réflexion une fois de plus a trouvé écho dans mon coeur <3.
    D'autant plus que j'éprouve depuis toujours une sensibilité pour les personnes qui se prostituent et pour qui j'ai énormément de compassion.

    Merci infiniment au Seigneur Jésus Christ de te donner la capacité de transmettre tes connaissances et ta réflexion toujours avec simplicité de coeur et sagesse. Du coup cela en devient captivant, édifiant et pousse à la réflexion. En tout cas c'est l'effet que cela procure en moi.

    Je te suis depuis quelque temps sur instagram et je suis très heureuse de m'être abonnée à ton blog.

    Merci à toi princesse de prendre du temps pour penser réfléchir écrire et partager tes articles pour l'édification du corps de Christ, avec l'aide du Saint Esprit.

    Demeure bénie et que Papa d'Amour continue à te guider dans chacun de tes pas!

    J'aime

  7. Bonjour
    J’ai beaucoup aimé ton article que notre Seigneur te bénisse et il est vrai que notre Seigneur est un Seigneur de miséricorde et d’amour.
    Concernant la prostitution effectivement il y a 2 sorte de prostitution, il y a celles qui sont victimes de proxénétisme et il y a celles qui le font par choix volontaire. Et là, je vais parler de celles qui le font par choix volontaire sans les juger ou les critiquer. Mais je donne mon point de vue et il me semble que cette catégorie là, le font uniquement pour l’appât du gains c’est comme le vendeur de drogue qui préfère toucher 1000 euros par jour au lieu de travailler honnêtement pour toucher 1300 euros par mois.
    Dans les 2 cas de figure c’est une question de matérialisme c’est quand l’argent devient votre maître et là c’est dangereux.
    Certaines continue leurs activités car une fois qu’on c’est habitué à un certain niveau financier , il faut une foi énorme en notre Seigneur pour revenir dans la simplicité.
    Je pense qu’il y a beaucoup de prostituées qui aimeraient arrêté leurs métiers mais l’amour de l’argent les freines. Je rappelle que leurs gains s’élève à 20.000 euros par mois minimum.
    Et comme il est cité dans les écritures : on ne peut pas aimer deux maîtres à la fois, soit on choisit Notre Seigneur soit on choisit le mammon matérialisme .
    Mais il est vrai qu’il suffirait qu’elles ouvrent leurs coeurs à notre Seigneur Jésus pour embrasser une nouvelle vie de foi vivante pour embrasser les divines valeurs éternelle.
    Seule notre Seigneur sonde les coeurs et voies de Dieu sont insondable.
    Paix que notre Seigneur nous garde tous

    J'aime

  8. Ca donne la pêche ton article ! De la pêche que je nommerai « pêche spirituelle » aha. Je sais pas comment te le dire, mais ça réveille quelque chose en moi et ça ouvre les yeux. Que le Saint Esprit t’inspire davantage dans ton écriture, je t’encourage vivement, et je t’en remercie. Keep it up 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s