Il appelle ton nom

Tu t’es déjà senti comme écrasé par le travail, les projets, les responsabilités, les problèmes familiaux, ou même ta douleur? Je sais, je comprends. La vie a trouvé un moyen de s’accumuler sur elle-même au moment où tu t’y attends le moins. Même les gens que nous aimons peuvent nous oppresser sans qu’ils s’en rendent compte – alors au bout d’un moment tu ne sais tellement pas comment agir que c’est comme si tu étais enterré vivant!

Quand j’étais petite, je me rappelle d’un jeu avec mon chat, Lorenzo. Je le mettait dans un panier de vêtements et je mettais des vêtements sur lui de manière ludique, couvrant totalement son petit corps et seul son nez ressortait. Je pense qu’il savait qu’il pouvait sauter de là n’importe quand, mais il attendait que son nom ai été appelé. C’était un jeu amusant.

Un jour, en cherchant Lorenzo, j’ai commencé à appeler son nom. Là, dans le panier de vêtements, il y avait un petit visage marron. Je pense qu’il s’était habitué à être enterré. Peut-être qu’il attendait juste que quelqu’un remarque qu’il était absent et appel son nom afin qu’il puisse sauter librement de partout. Ou peut-être qu’il s’était habitué à être dans ce petit panier et qu’il ne pensait pas à la joie d’être appelé.

Parfois nous pouvons nous retrouver enterrés par des circonstances. Nous pouvons même nous demander si quelqu’un se rend compte que nous manquons émotionnellement, mentalement, spirituellement… Même physiquement. Nous pouvons nous habituer au poids de la douleur émotionnelle ou du poids des fardeaux et de nos attentes vis-à-vis des autres. Nous pensons que c’est notre place dans la vie d’attendre que les autres remarquent cela pour qu’ils nous aident.

Eh bien, Jésus sait où tu en es – et quel que soit le poids de ta situation, Il appelle TON nom! La Parole de Dieu est libératrice, Son amour est réconfortant, et Sa voix t’appelle: «Lève-toi, mon amour!»

Dans Esaïe 43: 1, le Seigneur dit: « Je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom, tu es Mien « Il est temps de se lever, de quitter l’endroit de la captivité, et d’être libre! »


Si vous avez apprécié l’article, j’espère que vous me visiterez souvent en vous abonnant au blog tout en bas avec votre adresse e-mail, pour recevoir un courriel chaque fois que je publie un article, puis prenez un moment pour partager ce que vous avez apprécié dans un commentaire. A bientôt, soyez bénis.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s