Suicide : Utiliser chacune de ses douleurs comme étant un rappel à la prière

Chaque année dans le monde, plus de 800 000 personnes meurent de suicide, soit une personne toutes les 40 secondes. (Source) Il y a plus de personnes qui pensent au suicide autour de nous que nous puissons le penser. Le silence est une expression violente.

Une personne qui veut mettre fin à ses jours ne voudra qu’aucune chose ne l’empêche d’accomplir son but principal. Ce qui entraîne un silence complet par rapport à cette volonté qui la consume. En revanche, le corps parle. Il le montrera, volontairement ou non.

J’ai utilisé chacune de mes douleurs comme un rappel à la prière. A chaque douleur, c’était le moment.

Avant de commencer l’article, je tiens à faire comprendre que la dépression n’est pas un sujet à prendre à la légère. Parle-en à ta famille, tes amis ou un professionnel. Les clés qui seront dans cet article seront purement spirituelles et j’utiliserai ma propre expérience pour être au plus proche des personnes concernées.



Dans une étude biblique, je m’étais concentrée sur les Écritures, qui parlaient de nos luttes émotionnelles et de ce que Dieu voulait que nous fassions avec elles. J’ai étudié la façon dont Jésus a traité le chagrin. Le verset ci-dessous a particulièrement attiré mon attention. Le Dieu de l’univers, le créateur de toutes les choses, le roi des rois et le seigneur des seigneurs, a éprouvé des émotions si puissantes et si intenses que la pression de son chagrin l’a fait ressentir comme s’il pouvait chavirer et mourir dans ce jardin! Il transpirait du sang! (Luc 22:44)

J’ai déjà été stressée et profondément bouleversée, mais je n’ai jamais suer du sang!

Alors Jésus alla avec eux à un lieu appelé Gethsémané, et dit aux disciples: «Asseyez-vous, alors que je pars pour prier».
Il a emmené avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il a commencé à ressentir du chagrin et de l’angoisse.
Et il leur dit: Mon âme est triste pour la mort; Restez ici et veillez avec moi.

Matthieu 26:36-38

Hébreux 4:15 dit: « Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. » Jésus est notre Grand prêtre ; qui est compatissant avec nos faiblesses, même nos problèmes émotionnels fragiles. Il compatit avec le chagrin, le stress, la colère et toutes autres émotions. Pourtant, nous avons là quelqu’un qui a été tenté de toutes les façons, tout comme nous, et qui était pourtant sans péché.

Il compatit avec nous parce qu’il comprend la pression, le chagrin, a colère, le stress et toutes autres émotions. Pourtant, dans tout le drame émotionnel qui a entouré sa vie terrestre, il n’a jamais péché.

Le désespoir tellement extrême qui mène aux pensées suicidaires n’est pas quelque chose dont nous aimons parler, mais c’est quelque chose que Dieu soulève assez souvent dans Sa Parole. Bien que mon voyage avec cette ombre ait des facettes personnelles et uniques, elles pourraient ne pas vous faire bénéficier de quoi que ce soit (ou à moi) dans ce récit. Donc ces mots sont écrits avec expérience et avec beaucoup de compassion. Pourtant, je sais que l’expérience d’une personne ne pourra pas remplir tout le monde, à l’endroit où ils ont besoin d’encouragement. Je prie donc pour ceux d’entre vous, qui sont ébranlés par cette bataille intérieure selon laquelle la vérité, la grâce, l’espoir et l’amour de Dieu trouveraient leur chemin dans les endroits justes de votre cœur.

La dépression est souvent appelée «le rhume de l’esprit». La dépression ne rend personne moins chrétien. Les hommes puissants de la Bible comme Moïse et Élie étaient tellement affligés dans leur cœur qu’ils ont demandé à Dieu de les laisser mourir plutôt que de continuer à vivre. Même Jésus a été appelé «homme de beaucoup de chagrins». Donc, si vous avez lutté contre la dépression au point de souhaiter mettre fin à votre vie, vous êtes en très bonne compagnie.

Voir : Comment se suicider en 5 étapes?

Dieu a donné à notre cœur la capacité de ressentir toutes émotions. Il nous les a donné pour agir comme un baromètre. Les émotions négatives nous signalent des informations importantes. Pensez au fait que vos émotions sont un système de signalisation. La clé est d’écouter notre cœur sans les laisser gouverner nos vies. Seul le Saint-Esprit est vraiment sûr, capable et juste pour gouverner nos vies!

Le plan du Seigneur pour vous comprend une grande joie. Il se soucie tellement de la joie dans votre cœur qu’il est allé au bout de la terre, a pris le châtiment pour toutes vos erreurs, puis il est ressuscité de la mort afin que vous puissiez faire l’expérience d’une vraie joie avec lui, dans le ciel, pour toujours. « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance » (Jean 10:10). Le Christ est venu pour que vous ayez une vie abondante. « Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »(Jean 15:11). C’est le plan et la volonté de Dieu pour votre vie, alors ne pensez pas que votre lutte contre la dépression ne lui importe pas ou que c’est sa faute. Le désespoir est une marque de l’ennemi car il vole, tue et détruit.

4 encouragements de la Parole :

1. Vous êtes en bonne compagnie.

Quand j’ai cherché dans la parole à avoir une image plus claire de ce que Dieu voulait que je fasse avec ma dépression, j’ai été frappée par les personnages qui ont également lutté. Étonnamment, je n’étais pas seule, et les hommes qui luttaient étaient des héros de notre foi. (Nombres 11 – Moïse, 1 Rois 18-19 – Élie, Job 3, Psaume 13 – David (parmi les autres Psaumes aussi) Jonas 4, Jérémie 20.)

2. Vous n’êtes pas inutile.

Votre vie a une valeur profonde et éternelle. J’ai noté que leurs luttes étaient fréquemment en train d’être utilisées avec force par Dieu. Quand je me sens déprimée, mon dialogue interne tourne autour de sentiments d’inutilité. Mais dans les écritures, il semblait que la dépression venait quand les enfants de Dieu étaient réellement utilisés de façon incroyable. J’écoutais alors mon renversement interne qui mettait mes pensées au-dessus de Dieu, et je devais lier cette partie de mon cœur à l’obéissance de mon Seigneur. Aucun sentiment et aucune émotion de doit prendre la place qu’occupe Dieu dans mon cœur.
3. Le désespoir veut remettre en doute la place que Dieu a dans votre cœur.

Ces hommes de foi qui luttaient contre la dépression, dans ces moments nuisibles, avaient aussi une vision brumeuse de Dieu. Ma vision de Dieu se troublait aussi. Mais cette vision n’est rien contre la vérité qui n’est rien que la puissance de Dieu.

4. Soyez vigilant sur votre cœur!

Certaines émotions non résolues peuvent faire de nous des cibles faciles pour l’ennemi . Parfois, lorsqu’on pense gérer nos émotions, nous les remplissons. Les émotions non transformées peuvent devenir le terrain de jeu du diable. J’ai trouvé des versets du Nouveau Testament qui abordaient les problèmes émotionnels liés à l’attaque de l’ennemi. Ces problèmes émotionnels étaient présents dans les récits de la dépression de ces héros de la foi de l’Ancien Testament et ils étaient aussi souvent présents dans ma lutte, surtout Elie. Des problèmes comme la colère et l’anxiété peuvent résider dans notre âme et rendre notre lutte contre la dépression beaucoup plus grave.

Sur base de ces quatre encouragements, j’ai développé quatre actions pour gérer ma lutte:

1. Tout le monde lutte avec quelque chose, et l’ennemi jettera du mensonge dans chacun de nos visages disant que notre lutte est la pire et perdue d’avance!
2. Rappelez-vous de la vérité de ce que l’Écriture dit à propos de votre vie. La dépression et les sentiments suicidaires ne nous répètent jamais la vérité de la Parole de Dieu. Nous pourrions peut-être ne pas choisir si nous avons un jour difficile, mais nous pouvons choisir les pensées que nous entretenons. Imprimez donc des versets et faites passer votre monde avec eux. Mémorisez les Écritures qui répondent à votre besoin de coeur. Jouez de la musique qui renforce les vérités scripturaires. (Cliquez ici pour obtenir une liste des Écritures pour vous rappeler comment Dieu vous voit.)

3. Choisissez la foi, pas vos peurs. Bien que nous puissions choisir de ne pas laisser ces mensonges négatifs sur nous-mêmes faire la fête dans notre esprit, nous devons faire de même avec nos doutes sur qui est Dieu. C’est une analogie simplifiée, mais vous savez que le soleil brille encore, même s’il est nuageux, et le même principe s’applique au caractère de Dieu. Parfois, dans notre foi, nous sommes comme des bébés qui n’ont pas encore de permanence à l’objet. Nous pensons que simplement parce que nous ne sentons pas l’amour de Dieu en ce moment, il l’a emporté. Qu’il n’en a pas. Dans ces moments, je demande au Seigneur de développer ma foi et mon endurance afin que je sois forte dans mon amour pour lui, même si je ne peux pas le ressentir (Hébreux 10:36). La douleur est une émotion très forte. Comme j’ai servi dans le ministère, elle est quelque chose dont je suis consciente, il faut que la prière soit constante. Que nous soyons dans la douleur à cause du chagrin, de la dépression ou des affections physiques, elle remplit nos récepteurs afin que ce soit très difficile de faire l’expérience de Dieu.

4. Quand je suis perdue dans ce brouillard de désespoir, je fais le bilan de ce que mon cerveau me dit. Je passe un temps supplémentaire dans la prière pour avoir de la sagesse concernant toutes les émotions non traitées, toute cette  surcharge physique / mentale qui m’épuise plus que le Seigneur l’entend, etc. Je prends le temps de faire des choses physiquement saines pour moi (aller faire une promenade avec ma sœur même si je ne le veux pas) et émotionnellement en bonne santé (le temps de voir / de parler avec un ami), et spirituellement saine (demander une prière et tremper mon cœur dans la parole de Dieu).

Je sais qu’aucun de ces rappels ou mécanismes d’adaptation n’est une solution toute consommatrice. La dépression et les sentiments suicidaires sont enracinés dans une douleur profonde et large. Beaucoup plus grand qu’un article peut répondre. Mais je prie, cela pourrait vous donner une place pour commencer à étudier les Écritures ou une nouvelle façon de voir votre lutte, comme un combat.

Vous êtes dans mes prières aujourd’hui. Sachez que d’une quelconque manière qui n’est forcément pas similaire à la votre car nous sommes différents, je suis passée par cela et je vous le dis : DIEU EST PLUS GRAND QUE VOS PROBLÈMES ET CHAGRINS.♥
Une prière pour ceux qui luttent contre les pensées suicidaires :
Père céleste, descends dans les cœurs de ton peuple aujourd’hui, qui souffre sous le poids de la tristesse et du désespoir. Entoure-les de rappels tangibles de ta présence, de ton amour et de ta grâce. Protège-les des plans de voltige de l’ennemi. Parle plus fort que leur douleur dans leurs cœurs, que leurs souvenirs, leurs déceptions, leurs faiblesses et toute autre chose qui retient leur cœur captif et plein de désespoir. Remplace leurs tourments par de l’espérance. Soulève ton visage jusqu’à ce qu’il y ait une nouvelle chanson dans leur cœur. Merci, mon père, car tu as attrapé toutes ces larmes et que, un jour, tu essuiera les larmes de nos yeux pour toujours. Nous te désirons, Seigneur. Dans toutes nos douleurs, aide-nous à te rappeler que tu es la réponse pour chaque douleur et chaque besoin. Garde nos cœurs cachés sous l’ombre de tes ailes jusqu’à ce que nous nous éveillions en ta présence, rendues entières par la vue de vous.

Dans le nom précieux de Jésus. Amen.


Si tu as apprécié l’article, j’espère que tu me visitera souvent en t’abonnant au blog tout en bas ou tout à droite avec ton adresse e-mail, pour recevoir un courriel chaque fois que je publie un article, puis prend un moment pour partager ce que tu as apprécié dans un commentaire. A bientôt, soit béni.


Une réflexion sur “Suicide : Utiliser chacune de ses douleurs comme étant un rappel à la prière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s