Ce que tu ignores peut-être sur la prière…

Quelques réflexions sur ce que le Seigneur a enseigné sur la prière …

1. Tu n’as pas besoin d’être parfait pour prier

C’est presque drôle; C’est tellement évident. Mais tu serais émerveillé de connaître le nombre de chrétiens qui se moquent de prier parce qu' »ils ont péché. » Eh bien, wow.

« Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière. »(Psaume 103: 14).

Dieu connaît tout de toi, lamb. Celui qui nous a créés savait qu’Il n’y aurait aucune négociation quand il nous a sauvés. Lorsque nous péchons, les seuls à être surpris de quoi que ce soit, c’est nous. Alors, continue et prie.

2. Ne crois pas que tu « mérites » de prier

Ne pense pas que tu mérites tellement de prier, que tu as vécu si justement que ta prière sera exaucée. Tout vient de la grâce, lamb.

3. Le meilleur conseil : « Prie quand même »

Malgré ce que tu ressens, où ce que les autres disent, ce que tu endures dans une situation, quelle qu’elle soit, quoi qu’elle soit, il est bon de prier.
Il est toujours urgent de prier. Voir Luc 18: 1. « Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher. ».

4. L’honnêteté dans la prière est indispensable. Si tu n’as pas envie de prier, dit-le à Dieu.

Celui qui t’a créé comprend la fatigue. Si tu as une peur ou un doute ou une question, il peut t’aider dans la prière, il peut te donner de la force. Nous adorons en Esprit et en vérité.

5. N’essaye pas de juger ta propre prière.

Ne te demande pas combien de temps ou combien ta prière était intense grâce à certains mots. Nous ne sommes les juges de rien du tout, le plus important, ce n’est pas les beaux mots que tu peux faire, mais la sincérité de ton cœur.

6. Prie à ta manière.

Ne laisse personne – moi, ton pasteur, prof préféré ou autre – te dicter la meilleure façon ou la seule façon de parler au Père. Certains d’entre nous aiment la petite méthode ACGS. Nous commençons par l’adoration, passons à la confession, puis à l’action de grâces et finissons par la supplication. C’est une bonne forme, mais rien ne dit que c’est mieux. Parfois, nous voulons commencer par la confession (CAGS!).

7. Plus tu grandira spirituellement, plus ta manière de prier changera automatiquement.

Lorsque nous sommes nouveaux dans la foi, nous luttons avec le monde de la prière. au fur et à mesure que nous grandissons, nous luttons avec notre chair dans la prière. Avec le temps, nous nous retrouverons en train de lutter avec Dieu contre l’ennemi dans la prière.
Le fruit de mon observation est que parfois, je lutte dans la prière, mais la plupart du temps, je parle au Père sans luttes, pas de résistance et pas de mal, mais seulement d’amour, de remerciement et béni.

8. Rien ne dit que tu dois mettre un « Amen » à la fin de ta prière.

En fait, «prier sans cesse» (1 Thessaloniciens 5:17) pourrait dire que nous ne devrions jamais mettre fin à nos prières.
Avant je pensais que dire Amen était indispensable. Mais depuis peu, je ne veux plus le dire, parce que c’est comme si je raccrocher au téléphone et termine un appel.

9. Prie pour tout, peu importe la taille ou l’apparence du sujet.

Après tout, le Dieu de l’infini est aussi le Seigneur des infinitésimales. Le Dieu de l’univers a également créé et planifié l’opération de l’atome et de la molécule. Donc, clairement, rien n’est hors de sa vision et le soin qu’Il porte aux choses est d’une grande portée.

10. Ne parle pas de toute ta vie de prière autour de toi, de combien de fois tu pries ou ce que le Seigneur t’a dit dans les prières.

Lis le chapitre 6 de l’évangile de Matthieu et voit comment les pharisiens priaient et pourquoi ils priaient, puis fait attention de ne pas reproduire les mêmes choses.
Le but est de ne pas devenir le type de personne qui passe plus de temps à parler de sa vie de prière que de prier. L’Écriture a un mot pour cela : hypocrite. Essayons de ne pas en être un.

11. (Suggestion de ma part) Prend le temps d’arrêter de parler quelques fois quand tu pries, assied toi tranquillement

En fait, je te recommande vivement d’alterner entre a) parler au Seigneur, b) lire quelques versets de la Parole de Dieu, et c) écouter tranquillement Dieu. Garde un bloc-notes pratique pour noter les choses qui te viennent à l’esprit.

12. Attention au légalisme.

Prie toujours, prie en attendant au téléphone, en conduisant, avant de dormir, au travail, tout le temps, aussi souvent que tu le peux.
14. S’il est vrai que «Il y a d’abondantes joies devant ta face», selon le Psaume 16:11, alors nous devrions profiter de nos temps de prière. Vois si tu peux le faire.


Si tu as aimé mon article, n’hésite pas à t’abonner gratuitement avec ton adresse email tout en bas, pour pouvoir recevoir une notification à chaque fois que je publie un article !

Soit béni ♥


Une réflexion sur “Ce que tu ignores peut-être sur la prière…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s